Fabriquer ses décorations de Noël avec des matériaux de récupération
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

Fabriquer ses décorations de Noël avec des matériaux de récupération

Par Muriel Magne, Directrice-adjointe du Centre de loisirs maternel Chabrand de Gap

Pere Noel

Fatigués de la fièvre acheteuse qui déferle sur la France en décembre ? Et si cette année, votre déco de Noël était… écolo ? Muriel Magne, directrice adjointe d’un centre de loisirs à Gap (Hautes-Alpes), nous donne quelques astuces pour travailler les matériaux de récupération et initier les enfants au recyclage.


Pourquoi avez-vous choisi de travailler sur le thème de la récupération pour les fêtes de Noël ?

En tant que centre de loisirs, nous avons toujours fait de la récupération. Cela fait partie des règles de vie du centre, au même titre qu’éteindre la lumière quand on sort d’une pièce ou ne pas laisser couler l’eau sans raison. C’est une façon d’aider la planète. Les petits connaissent ces règles et y adhèrent. Pour eux, c’est devenu naturel. D’ailleurs, quand de nouveaux enfants arrivent en cours d’année, les autres leur font passer les informations ! Nous apprenons aux enfants le tri sélectif et nous avons des poubelles de recyclage dans chaque salle. L’an dernier, la ville de Gap a insisté pour que les décorations de Noël soient fabriquées plutôt qu’achetées. Et nous avons suivi le mouvement. Pendant un mois, c’était le thème de tous nos ateliers.

Qu’avez-vous réalisé ?

Nous avons construit un grand sapin de près de 2 mètres de haut avec du bois mort. Pour le monter, nous avons utilisé un gros billot comme base et une tige en métal pour la structure – nous étions obligés parce que l’ensemble était assez lourd. Nous avons percé toutes les branches avec une perceuse et nous les avons assemblées. Plus simplement, nous avons également réalisé de petits sapins grâce à des bouteilles en plastique – vertes, de préférence ! – que nous avons fait tenir ensemble en utilisant un pistolet à colle.

 

Les décorations du sapin aussi étaient recyclées ?

Oui. Nous avons par exemple pris de vieux CD que les enfants ont peints puis accrochés. Nous avons fait des guirlandes avec des briques de lait ou de jus de fruits : les petits les découpaient et nous les agrafions ensemble. Des pots de petit-suisse peuvent également faire de très belles guirlandes. Il suffit de les percer et de les bloquer avec des nœuds en laine. Pareil avec des pommes de pin. En découpant des bouteilles de plastique suivant différentes formes et en invitant les enfants à les colorier, on crée aussi des décorations originales. Et les canettes de soda, agrémentées d’un morceau de carton pour faire la tête, peuvent faire de chouettes pères Noël !

 

Comment les enfants ont-ils perçu ce « Noël écolo » ?

Ils baignent dans l’ambiance « récupération » toute l’année donc cette thématique autour de Noël était dans le prolongement de ce qu’ils connaissaient déjà. Néanmoins, ils étaient contents de ce qu’ils avaient réalisé. D’ailleurs, les plus grands ont animé un stand de récupération en ville et ils étaient invités à expliquer aux autres enfants ce qu’ils avaient fait et à montrer leurs créations. Ça s’est très bien passé. Je me souviens que certains parents nous demandaient comment reproduire les objets chez eux et les enfants répondaient : « Moi je sais, je te dirai ! »

 

Justement, les parents peuvent-ils facilement travailler ces matériaux de récupération?

Ce n’est franchement pas compliqué. Nous, nous faisons beaucoup de recherches sur Internet et nous trouvons toujours plein d’idées. Il faut simplement que la récupération soit faite correctement : par exemple, si une brique n’est pas bien rincée et que le lait moisit, c’est terrible ! Il y a quelque chose de très pratique que nous utilisons beaucoup, ce sont les « intercalaires de palettisation » dont les gérants de supermarché se servent pour séparer les rangées de bouteilles. Cette matière, à mi-chemin du bois et du carton, se peint et se découpe très facilement. Les magasins les jettent, alors autant les récupérer !

 

Propos recueillis par Natacha Czerwinski.


Par Muriel Magne, Directrice-adjointe du Centre de loisirs maternel Chabrand de Gap


Poster votre commentaire

Tous les commentaires

    • didoune2 (le 27/11/09 à 15H14)Merci pour ces bonnes idées. Je trouve très intéressant que la dynamique écolo vienne de la ville. A quand cette démarche sur un plan national ?
    mot de passe oublié

    Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

    Ok