Lire par plaisir
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

La boutique

LynxDe 5 ans à 8 ans
Jeu - Le bazar d EdgarDès 4 ans
Défis nature reptilesDès 7 ans
jeux de société

Lire par plaisir

Par Edwige Antier, Pédiatre, auteur de "Elever mon enfant aujourd'hui"

lire

Ne cherchez pas à imposer à votre enfant les lectures qui ont fait la joie de votre enfance. Les petits d’aujourd’hui sont rarement attirés par Jules Verne, par exemple. Laissez-le choisir des livres attrayants, faciles à lire, situés un peu en dessous de son niveau de lecture.

Pour l’inciter à lire: Labonnement à une revue

Ce peut-être une revue spécialisée pour enfants, mêlant des textes de plusieurs lignes avec des bulles de quelques mots, ou des revues, comme Trente Millions d’amis, qui ne lui sont pas directement destinées, mais qui passionnent généralement les enfants.

 

Les bandes dessinées

Les bandes dessinées ne sont pas préjudiciables à la lecture d’autres livres. J’ai vu de nombreux enfants passer facilement de la lecture des bulles à celle des livres classiques. Celui qui aime le livre s’intéressera à tout (magazine, BD, « vrais » livres). L’essentiel est que lire soit un plaisir pour lui.

 

La bonne utilisation de la télévision

Si votre enfant s’installe passivement devant l’écran dès qu’il a un moment de loisir, et regarde tout ce qui se présente tandis que vous en profitez pour vaquer à vos propres occupations, la télévision ne l’incitera pas à lire.

En revanche, si vous décidez avec votre enfant du choix du programme et du temps passé devant le petit écran, et surtout si vous regardez l’émission avec lui pour la commenter ensemble, il prendra l’habitude de considérer la télévision comme une source d’information et de réflexion. Vous pourrez même, si vous disposez de suffisamment de temps, prolonger ensemble l’émission par une lecture.

 

Les lettres… et les chiffres

En plus de la lecture et de l’écriture, les élèves de primaire sont confrontés aux manipulations des chiffres. A cet âge, en général, ils savent déjà compter. Mais additionner et multiplier, c’est une autre paire de manches. Pour effectuer une addition, les enfants ont besoin d’un support physique : prendre deux billes, en ajouter trois, puis dénombrer l’ensemble. Les doigts remplacent ensuite les billes. Enfin, l’enfant compte mentalement. Plus tard, il ira directement chercher dans sa mémoire les résultats acquis par expérience. Il évolue vers cette dernière stratégie, car elle est à la fois plus rapide et moins coûteuse en attention que celle du comptage.

 

Article extrait d’Elever mon enfant aujourd’hui, nouvelle édition, Robert Laffont, 2006, p. 237.

Par Edwige Antier, Pédiatre, auteur de "Elever mon enfant aujourd'hui"


Poster votre commentaire
mot de passe oublié

Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

Ok