Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

La boutique

Porteur chocolatDe 1 an à 3 ans
Tricycle modulableDe 1 an et demi à 5 ans
Porteur à volantDe 1 an à 3 ans
Tricycles, vélos et...

Apprendre à faire du vélo à un enfant : mode d'emploi

Par Joël Sick, Formateur vélo

apprendre velo

Monter à bicyclette, ça s'apprend à tout âge. En général, les enfants commencent par le tricycle poussé par papa et maman. C'est le besoin d'autonomie, l'envie que le vélo avance sans que les parents poussent, qui stimulent l'enfant pour apprendre à pédaler. Tout dépend de cette envie. Selon les enfants, elle arrive plus ou moins vite.

Le point pour apprendre à son enfant à faire du vélo.


Le vélo sans pédale

Avant de commencer à pédaler, l'enfant doit comprendre le principe de la propulsion : il pousse avec ses pieds et le vélo avance. Pour que nos apprentis cyclistes soient tout de suite dans le bain, dans nos stages d'initiation avec les 4-5 ans nous utilisons un nouvel outil, le vélo sans pédale. C'est un très bon stade de préparation. Généralement, en un petit quart d'heure, ils arrivent à maîtriser le mouvement. Et puis le fait d'être en groupe crée une émulation et stimule ceux qui sont plus longs. Des petites courses et des mini-challenges, ça aide aussi ! L'essentiel c'est de rester ludique. C'est ce que nous conseillons aux parents. Il ne faut pas leur mettre la pression. Ne pas les brusquer, ni en faire un objectif en soi. Pour inciter un enfant réticent, à la maison, l'adulte peut baisser la selle de son propre vélo et le pousser avec les pieds, comme son enfant, en faisant la course. Si ça ne marche pas, il faut tenter une médiation. Une initiation par un tiers, un grand frère ou un cousin. Parfois, ça dédramatise. L'apprentissage doit rester un jeu.

Un vélo à sa taille

Après 1 ou 2 séances de vélo sans pédale, dans nos stages, les enfants passent directement sur un vélo normal. Nous avons banni les bicyclettes à roulettes. Comme elles sont lourdes, elles ralentissent les enfants qui les utilisent. Ils vont moins vite que le reste du groupe. Et surtout, elles faussent le sens de l'équilibre. Lorsqu'on choisit le premier vélo de son enfant, autant privilégier un vélo de qualité, qui se revendra très bien lorsque l'enfant aura grandit, plutôt qu'un truc plein de gadgets. Le plus important dans le choix, c'est d'abord la taille ! Il faut veiller à ce que le vélo soit adapté à la hauteur de l'enfant pour qu'il apprenne à pédaler dans les meilleures conditions. Les parents ont parfois tendance à acheter un cycle plus grand que l'enfant pour qu'il s'en serve plus longtemps. Mais à ce stade de l'initiation, c'est contre-productif. L'enfant ne se sentira pas à l'aise et en sécurité. Pour savoir si l'engin est à la bonne taille, il faut vérifier que les pieds de l'enfant touchent le sol, bien à plat, lorsque la selle est baissée.

 

Maîtriser le freinage

Avant même d'enfourcher le vélo, il est indispensable d'apprendre à l'enfant à freiner. On commence à l'arrêt. L'enfant pousse le vélo avec ses pieds et freine en même temps avec les 2 freins à la fois. Le vélo ne doit pas bouger. Répéter l'exercice autant de fois que nécessaire pour que l'enfant assimile l'action de ces 2 forces contraires. Pendant nos stages, nous poursuivons l'apprentissage du freinage en matérialisant une limite où le vélo doit stopper. On dessine une marque au sol ou bien l'on pose une petite branche. Cela permet à l'enfant de comprendre la notion de distance de freinage et de puissance. Cela apprend à moduler, à ralentir. Il faut absolument expliquer à l'enfant qu'il doit toujours avoir les 2 mains sur les 2 freins et utiliser les deux ensemble. On a tous en mémoire nos chutes en soleil, par-dessus le guidon du vélo, pour une utilisation intempestive du seul frein gauche ! Pour information, la plupart des modèles de vélo sont équipés d'une petite vis de réglage sur les freins, qui permet d'adapter les poignées à la taille de la main de l'enfant. Sinon il aura du mal à les attraper.

 

En selle !

Dans nos stages, après 2 ou 3 séances, les enfants commencent à pédaler. Équipement obligatoire : un casque ;  recommandé, des gants pour protéger les mains des égratignures en cas de chute, c'est plus confortable, et un gilet fluo pour être bien visible. On commence les balades dans des espaces totalement protégés où les enfants n'ont pas à se préoccuper des dangers de la circulation. Ils éprouvent simplement le plaisir de pédaler et de se déplacer ! Pour affiner leur sensation d'équilibre on leur propose de se mettre debout sur les pédales. D'instinct, ils centrent mieux leurs pieds et les placent à la même hauteur. Ils essaient aussi de lâcher une de leurs mains du guidon. On ne leur demande jamais de lâcher les 2 en même temps. Par mesure de sécurité et puis aussi pour qu'ils ne se sentent pas mal devant le reste du groupe s'ils tombent ! Lorsqu'on part en randonnée avec des cyclistes débutants, il faut respecter une gradation dans les distances parcourues. 2 à 3 kilomètres c'est déjà pas mal pour ces petites jambes. Et puis il faut penser au retour ! L'été, il arrive que des parents partent à la plage en bicyclette avec leurs enfants, qui jouent et nagent toute la journée. Le soir ils sont épuisés pour le retour. Un autre inconvénient à anticiper, c'est le vent. Un jeune cycliste pédale difficilement face au vent. Dans ce cas, l'adulte doit le placer à l'abri derrière lui. Gérer la fatigue des enfants, c'est éviter des accidents !

 

Prêts pour l'aventure

Lorsque l'enfant sera plus aguerri à vélo, on peut sortir des espaces totalement protégés en le sensibilisant à la sécurité et à la circulation routière. Cela devrait être enseigné à l'école. Nous le faisons dans nos stages. En pratique, un parent qui veut se lancer doit d'abord reconnaître seul un parcours. Puis il emmène son enfant qui doit rouler devant lui. L'adulte peut ainsi surveiller et prodiguer des conseils. Impératif numéro un : l'enfant ne dois jamais traverser seul un carrefour. Arrivé à un croisement il doit obligatoirement stopper et attendre son accompagnant. On lui apprend respecter les couleurs des feux de circulation, à reconnaître les priorités et à ne jamais doubler les camions ou les autobus, ni par la gauche, ni par la droite. Ces poids lourds ont des angles morts de vision et  peuvent ne pas apercevoir les cyclistes, surtout s'ils sont de la taille d'un enfant. Après quelques tours de ce circuit pédagogique choisi par le parent, l'enfant est prêt pour se lancer dans de nouvelles aventures. Et puis un tel défi renforce la confiance entre l'enfant et son parent.

 

Propos recueillis par Laurence Billières.


Par Joël Sick, Formateur vélo


Poster votre commentaire

Tous les commentaires

  • emisa (le 07/03/14 à 15H55)bonjour, je voudrais savoir comment on enlève les pedales d'un velo et où se pratiquent les stages dont vous parlez. merci
  • trio Lafontaine (le 06/08/13 à 00H21)Mon enfants a 8 ans et il ne fait pas de vélo à deux, et à il dit avoir honte d'en faire à quatre roues... donc il refuse de faire carrément du vélo. J'ai besoin d'aide !
  • Venturi (le 13/07/13 à 12H46)N'est-ce pas précoce de faire faire 10 kms à vélo à une petite fille de 6 ans et cela, une fois par semaine ? Merci par avance de bien vouloir me répondre. Cordialement . Une Mamie .
  • Venturi (le 13/07/13 à 12H44)N'est il pas précoce de faire faire 10 kms à vélo pour une petite fille de 6 ans ? Merci par avance de bien vouloir me donner vos avis .
  • mamie France (le 12/07/13 à 14H46)Ma technique pour apprendre à faire du vélo : mettre deux adultes face à face éloignés de 10 mètres pour commencer. Tenir le vélo, le pousser vers l'autre adulte (l'enfant pédale en même temps) et le lâcher à quelques mètres. L'autre adulte le réceptionne et demi tour vers le premier. même technique pour le retour. Progressivement les deux adultes s'écartent et le vélo est lâché de plus en plus loin. L'enfant va peu à peu faire un trajet seul de plus en plus grand et prendre ainsi confiance. Le lendemain poursuite de la leçon: il va progressivement être capable de faire demi tour tout seul et revenir. A ce moment c'est gagné. Au début de la leçon lui montrer qu'il peut poser les pieds par terre et qu'il ne risque pas de tomber.
  • mamie France (le 12/07/13 à 14H35)Commentez cet article en déposant un message
  • lilinanou (le 15/05/13 à 11H59)Je prend note de vos conseils car je suis inquiète pour ma fille de 6ans et demi pour qui le vélo est un véritable calvaire. Elle n'a jamais trop aimé faire du vélo mais depuis qu'on a enlevé les roulettes c'est encore pire. Elle manque totalement de confiance et refuse qu'on lâche la selle. Nous somme conscient qu'elle n'est pas prête et qu'il faut que la décision vienne d'elle-même mais quand elle voit ses copines ou ses cousins plus jeunes qui font du vélo tout seul c'est frustrant car elle ne pas les suivre. Par rapport à votre méthode, j'aimerai savoir si on peut enlevé les pédales de n'importe quel vélo et également dans quelles villes se pratiquent ces stages? Merci
  • lilinanou (le 15/05/13 à 11H49)Commentez cet article en déposant un message
  • Céline 77 (le 19/07/11 à 15H01)Nous avons offert une draisienne à notre fils pour ses 2 ans. Il était trop petit pour monter dessus au début mais elle était dans la maison et il l'appelait "le grand vélo" en opposition au trotteur à 4 roues. 2 mois plus tard, tout seul, il nous a demandé de monter dessus et il s'est très vite senti à l'aise, maintenant, il se laisse même aller en levant les pieds dans les pentes ! Anecdote : à la crèche, ils ont des tricycles et Axel n'utilise pas les pédales : il pousse comme avec la draisienne ...
  • loulou2213 (le 17/06/11 à 12H37)merci pour les conseils, ça servira pour le second (le premier a demandé à enlever les roulettes à 3 ans et est parti aussi sec sur deux roues...)
  • Christine (le 01/09/10 à 20H33)Un grand Merci pour votre article ! Mon fils Théo (6 ans) avait du mal à lâcher les petites roulettes alors nous avons appliqué votre méthode : on lui a montré son nouveau vélo (qui n'a pas de petites roulettes) et il l'a beaucoup observé avant de l'utiliser. Quand on l'a senti plus motivé, on lui a dit de faire avancer le vélo sans utiliser les pédales. Il a trouvé ça trés amusant et naturellement, au bout d'un moment, il a mis les pieds sur les pédales et il a parcouru 5-6 mètres. Il était épaté lui-même ! c'était chouette de voir ses yeux briller de fierté ! Il a fallu encore quelques sénces d'entrainement et le jour de son anniversaire, il savait faire du vélo. En fait, quand il a senti un peu d'équilibre, c'est lui qui a choisi le mmoment où il a mis les pieds sur les pédales et cela a fonctionné. Effet garanti sur la confiance en soi ! Son copain Nicolas en a profité lui aussi : après quelques tentatives avec la méthode classique où l'un des parents tient la selle, il n'y arrivait pas et se décourageait. Avec cette méthode, il a repris confiance et ça a fonctionné aussi.
  • cece38290 (le 17/06/10 à 10H32)j'aimerai bien savoirou aller pour inscrire mon fils a un stage. il aura 4 ans en decembre et depuis 6 mois il nous reclame un vélo mais il ne sais pas en faire! merci de votre reponse
  • kenavo75 (le 17/06/10 à 10H31)Le vélo "sans pédale" a un nom! Cela s'appelle une draisienne; c'est tout simplement l'ancêtre du vélo qui date du début du XIXè siècle. Plus tard on lui a mis un pédalier et c'est devenu la bicyclette d'aujourd'hui. Comme le dit cet excellent article, c'est le meilleur moyen d'apprendre à faire du vélo car cela apprend l'équilibre. Les petites roulettes font plaisir à l'enfant au début et peuvent l'encourager mais lui donnent de mauvaises habitudes. Si cela était à refaire je n'en achèterais pas à mes fils (4 et 5 ans)car ils ont eu un peu de mal à s'en passer. Je ne savais pas que la draisienne avait été redécouverte. Pour la trotinette c'est excellent car cela apprend aussi l'équilibre, mais attention, les trotinettes à 3 roues posent le même problème que les vélos à roulettes. Autant ne pas passer par ce stade; en plus, c'est plus économique!
  • Oma K (le 16/06/10 à 11H14)"nous utilisons un nouvel outil", ou plutôt vous utilsez les vélos sans pédales bien connus depuis longtemps chez nos petits voisins allemands ! qui s'en servent partout dès le plus jeunes âge, et passent au vélo normal en quelques heures
  • delfab (le 16/06/10 à 11H13)Encore l'école qui doit apprendre la sécurité routière !! Et les parents dans tout ça ??
  • cheri (le 16/06/10 à 10H57) existe t il des stages pour apprendre les enfants à faire du vélo car ns notre petit fils a 7 ans et dmi il ne sait pas en faire et a trés peur, merci de me renseigner et surtout ds quel ville
  • christellemax (le 16/06/10 à 09H12)mon fils de 3 an et demi a eu 1 nveau velo mais il ne ve en faire seul sa trotinette compte
  • maude12 (le 10/06/10 à 00H27)mon fils leo fait du velo sans petites roues depuis qu'il a 2ans4moi grace au vélo sans pédale.c'est super et il l'utilise encore un peu comme un VTT .IL A 3ANS et demi.
mot de passe oublié

Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

Ok