POUR certaines fessées
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

La boutique

Livre Ça fait mal la violenceDe 2 ans à 7 ans
Livre L alimentationDe 3 ans à 10 ans
Livre Un bébé à la maisonDe 2 ans à 7 ans
Education et...

POUR certaines fessées

Par Domitille B., Maman de Luce, Chloé et Matthieu

fessee

A la maison, avec ma fille, la fessée-limite, la fessée-réaction, la fessée-dernier-recours, je pratique. La fessée-défouloir, je suis contre. La fessée-culpabilité… je suis imparfaite, mais remettre en cause cette méthode éducative traditionnelle ? Non !


Une sanction proportionnelle

Oui, j’ose dire que je pratique la fessée-sanction avec mes trois enfants, enfin, les deux aînés, car la troisième n’a que dix neuf mois. Ceci dit, une petite tapette symbolique lorsqu’elle se tortille sur la table à langer, a l’air de bien lui faire comprendre les limites !

Au diable la langue de bois, je suis convaincue que la fessée peut être éducative. Une fessée- limite, à condition, bien sûr, de rester proportionnelle à la faute ! Je ne sors jamais mon martinet pour lyncher mes enfants de 4 et 6 ans pour un verre d’eau à terre ! Car ma fessée ne se veut pas humiliation. Je me souviens que petite, alors en classe de CP à Paris dans une vénérable institution catholique, mon camarade Blaise s’était déculotté face à la classe, pour prendre trois coups de baguette sur son petit postérieur. De ces fessées, l’on ne redoutait pas la douleur, mais surtout l’humiliation, même à six ans ! Je réprouve ces fessées-humiliation.

 

Une fessée pédagogique

Mais lorsque ma fille Luce, 4 ans, s’est brusquement accrochée à la jambe de Chloé, un an, au moment où je sortais cette dernière du bain, j’ai failli la lâcher… et là, une fois Chloé à terre, Luce s’est pris une bonne fessée sur ses fesses mouillées ! Une fessée-réaction à une frayeur de ma part, en effet, j’assume. Une fessée-qui-fait-mal, qu’elle n’a pas vu venir, bien sur, elle voulait jouer. Mais ça l’a marquée, et elle n’a jamais recommencé. Oui, elle a eu mal. J’appelle ça une fessée-sécurité. Celle qui part lorsque l’enfant se met lui-même ou met un autre en danger. A-t-elle compris que cela aurait pu être dangereux pour sa sœur ? J’ai tenté de le lui expliquer après, dans les pleurs et même les hurlements. Non, sur le moment, elle n’a pas voulu l’entendre. L’aurait-elle mieux compris si j’étais restée zen, comme le prônent les psy,  et lui avais expliqué le pourquoi du comment en long en large et en travers ? Peut-être. Mais pas sûr… Et lorsqu’elle me lâche la main au moment de traverser la rue pour courir devant en rigolant, que faites vous ? Elle se prend une fessée-sécurité, qui la fait hurler. Elle n’est pas contente, elle est vexée, elle a mal. C’est la fessée pédagogique. Je ne donne pas de fessée à chaque non. Je tente la douceur, la raison, la conviction, puis vient, en dernier recours alors, la menace de fessée. On la prévient, on anticipe, on compte jusqu’à trois… et elle attend cet ultimatum pour céder… ou pas. Et là, vient la fessée-dernier recours, comme attendue, comme limite qu’elle a voulu tester. 

 

Mais toujours un dernier recours

Non, je ne dis pas qu’elle l’attendait, ni qu’elle y prend plaisir. Je pense qu’il faut avoir des trésors d’imagination pour mettre en place la stratégie de la douceur, et, souvent, c’est ce qui fonctionne le mieux. Il peut y avoir aussi derrière son comportement qui nous agace, un malaise à prendre en compte. Quand je sens chez elle un état d’âme, un coup de fatigue, de faim, je creuse, avant de sanctionner. Mais quand l’enfant a visiblement décidé de nous tester, la fessée-dernier-recours peut tomber. Bien sûr, je ne suis pas parfaite, il m’est arrivé de me planter.

 

Fessée-défouloir, la mauvaise fessée

La fessée-défouloir est déjà tombée alors que, après un réveil ou deux par nuit depuis un mois pour réclamer sa tétine, ou un verre d’eau, j’ai été encore réveillée à deux heures du matin par les pleurs de Luce. Elle avait trois ans. Epuisée par mon troisième accouchement récent, j’ai filé une trempe à la pauvre petite Luce, pour m’apercevoir après qu’elle était brûlante de fièvre…. La fessée-culpabilité, la pire des fessées… Celle qui vous tire des larmes tellement vous vous en voulez d’être une mauvaise mère… Eh oui, ça arrive aussi. Faut-il pour autant interdire les fessées ? Toute interdiction générale pour être appliquée, doit s’accompagner de sanction. Comment, qui, va prouver la fessée ? Vais-je voir ma Luce me faire un procès à huit ans pour la fessée reçue à trois ans par erreur ?


Par Domitille B., Maman de Luce, Chloé et Matthieu


Poster votre commentaire

Tous les commentaires

  • papa de choque (le 01/05/16 à 16H40)sa me fait bien rire tous les gent qui veule un lois contre la fessée mois j ai deux enfant et je précise je suis un homme je ne donne que rarement la fessée comme je les reçus mois même et mais enfant sont en plaine forme physique et moral il on des amie font du sport bref il sont parfaitement intégré dans la société je comprend que certain peuve être choquer par le texte du dessus mais franchement y a pas de quoi fouetter un chat en revanche mois je trouve bien que pour une fois l on puisse voire une autre opinion que celle des anti-fessée sa change car a écouter tous s ai gent les parent qui donne sont des monstre ben non nous ne somme pas des monstre juste des parent ordinaire qui parfois donne des fessée a leur enfant je trouve franchement agacent a la longe que l on juge les parent qui donne mais en revanche si l on se permet de juger les parent qui ne donne pas la on se prend une rafale de critique voire des insulte alors que chaquin balaye devant sa porte avent de juger car tous le monde a dans sont entourage un enfant mal polie que les parent fessée ou non et sa agace tous le monde que chaquin regarde sont enfant avent de juger
  • EmilieLesMaternelles (le 15/03/16 à 14H04)Bonjour, je m'appelle Emilie, je suis journaliste pour l'émission les maternelles, la quotidienne de France 5. Je suis actuellement en train de préparer une émission sur l'éducation et plus particulièrement sur la fessée. Votre témoignage m’intéresse beaucoup. J'aimerais en savoir plus si vous êtes d'accord. :) Pouvez vous me contacter quand vous aurez un moment? Merci à vous! grall@neria.fr / 01 41 22 33 35 Emilie
  • Thal (le 13/02/16 à 11H54)Hé oui. Frapper sa femme est interdit. Frapper son boss est interdit. Frapper son chat est interdit. Frapper son enfant........ ah non, au temps pour moi, en France c'est autorisé si c'est "éducatif". Ma foi, ce n'est pas comme si on frappait au nom de l'éducation depuis 3000 ans déjà, on ne sait jamais, cette méthode va peut-être finir par faire ses preuves ? Blague à part, 2 enfants meurent en France chaque jour sous les coups de leurs parents : cela commence toujours par "juste une fessé", c'est toujours dans un but pédagogique, et celui qui donne est toujours persuadé de faire pour le bien de l'enfant. Or toutes les études récentes sur le développement du cerveau PROUVENT que tout acte de violence, qu'il soit physique, verbal ou psychologique, freine le développement cérébral et entrave la bonne construction psychologique et empathique de celui qui le reçoit. Ce n'est pas parce que vous "en avez reçu" et "n'êtes pas mort" que c'est à souhaiter à d'autres êtres vivants... Ne vous contentez pas de faire pareil que vos parents, sous prétexte qu'il existe pire : vous pouvez toujours faire mieux !
  • Aurelie Puéricultrice Formatrice (le 13/02/16 à 11H19)Pouvez-vous madame, s'il vous nous faire un second article avec les différentes catégories d'insultes : les insultes proportionnelles, les insultes pédagogiques, les insultes derniers recours, les insultes culpabilisantes, les mauvaises insultes. Parce que j'ai essayé vos techniques de fessées et ça marche pas. Alors comme une insulte n'a jamais tué personne, je me dis que vous saurez bien m'éclairer grace à votre expertise. Aurélie Brière
  • BBserein (le 13/02/16 à 10H46)Il n'y a pas de "bonne fessée" madame car si c'était le cas il n'y en aurait qu'une. Pauvre petite puce je la plains de devoir supporter vos humeurs. Je suis choquée du nombre de fessées et de menaces que doit supporter cette petite alors que vous êtes sensé la protéger.
  • Minimiffy (le 12/02/16 à 21H58)Hallucinant! C'est vrai que quand mon patron me giflera j'essaierai de ne plus arriver en retard... non mais arrêtons de justifier la violence, petite ou grosse la violence physique, verbale, psychologique n'a rien d'éductive ! C'est un scandale de se justifier et de s'excuser de taper un gosse! Et quand ton mari fait une bêtise. .. tu lui fous un PAIN? N'importe quoi cet article..
  • lolotte50 (le 12/02/16 à 21H09)Wow , c'est une blague ??? honte à vous de publier ce genre d'incitation à la violence, je vous boycotte et je vous dis pas la mauvaise pub que je vais vous faire, !!
  • aurelielci (le 14/01/16 à 12H07)Bonjour Madame, Je suis journaliste pour LCI, La Chaine Info et votre témoignage m'intéresse beaucoup. Est-il possible que vous me contactiez via mon adresse mail : amai@lci.fr Merci à vous Très bonne journée
  • Mam'aternante (le 09/08/15 à 15H39)Quelle honte !!! Vos propos sont atroces.. "tapettes" sur un bébé juste parce qu'il bouge sur la table à langer ?! Mon dieu mais, c'est une blague ?!! Personne dans votre famille n'a réagit ? Et pauvre petite Luce ! J'en ai les larmes aux yeux. Par pitié remettez vous vite en question !!! Pour le bien de vos enfants... et de vos futurs petits enfants.
  • Caro242 (le 09/08/15 à 15H07)Pour une fois, les commentaires sont plus logiques que l'article. Cette auteure a besoin de beaucoup d'aide...
  • mariemath (le 07/03/15 à 23H37)Pourquoi se permettre un comportement sur les enfants que nous n'aurions pas avec un adulte???? Une épouse va taper son mari, si ce dernier a faillit faire une catastrophe. L'enfant apprend, n'a pas la maturité neurologique pour tout comprendre et intégrer, pas l'adulte, alors pourquoi taper un enfant qui apprend et pas un adulte qui sait déjà. De quel droit peut-on atteindre l'intégrité de l'autre....dans ce genre de comportement l'adulte à le pouvoir et assujettie l'enfant. Je n'ai jamais eu a taper mon fils qui a 4 ans. Si je sens que je suis tenter de le faire, je sorts de la pièce et reviens calmée. Mon fils écoute et coopère et ce dans la joie. A mes yeux il ne fait pas de bêtises, il expérimente. Une autre façon d'éduquer est possible et tellement apaisante pour tous...il faut juste le vouloir. Je n'aimerais par être tapée en tant qu'adulte...respectons nos enfants.
  • zeut (le 27/02/15 à 12H02)C'est une question très complexe. Je suis contre la fessée, la claque, les cris parce qu'il est évident que ce sont des violences faites à autrui, enfant ou pas. Cependant, je crie et j'ai déjà donné ou menacé de fessé mon fils de 2,5ans par épuisement et parce que je ne trouvais plus d'issu, démunie. A chaque fois, je suis horrifiée par mon attitude, je suis envahie par la culpabilité et je constate que mon fils vit toujours très mal ces cris, menaces ou fessées (rares quand même). Je crois que ce qui est le plus violent pour mon fils, c'est mon état de colère, le fait que je ne le protège plus, ne l'accompagne plus, ne le soutien plus; il est abandonné dans ces moments, fessée ou pas d'ailleurs, parce qu'il ressent que sa mère n'en peux plus de lui; c'est cela le plus violent je pense et que chacun doit travailler pour garder son self contrôle devant ses enfants.
  • zeut (le 27/02/15 à 11H59)C'est une question très complexe. Je suis contre la fessée, la claque, les cris parce qu'il est évident que ce sont des violences faites à autrui, enfant ou pas. Cependant, je crie et j'ai déjà donné ou menacé de fessé mon fils de 2,5ans par épuisement et parce que je ne trouvais plus d'issu, démunie. A chaque fois, je suis horrifiée par mon attitude, je suis envahie par la culpabilité et je constate que mon fils vit toujours très mal ces cris, menaces ou fessées (rares quand même). Je crois que ce qui est le plus violent pour mon fils, c'est mon état de colère, le fait que je ne le protège plus, ne l'accompagne plus, ne le soutien plus; il est abandonné dans ces moments, fessée ou pas d'ailleurs, parce qu'il ressent que sa mère n'en peux plus de lui; c'est cela le plus violent je pense et que chacun doit travailler pour garder son self contrôle devant ses enfants.
  • tahoma (le 31/08/14 à 13H36)"Vais-je voir ma Luce me faire un procès à huit ans pour la fessée reçue à trois ans par erreur?" et oui et c'est pour cela que tu te permets (tu m'excuses hein ? je te tutoie et puis si c'est une ERREUR, ce n'est pas grave) de taper ta gosse, parce qu'elle ne peut pas répliquer...Moi je dis que si tes voisins font du bruit il faut aller leur donner la fessée (si le mari est beau gosse ça peut être drôle ma petite domitille...), sauf que là, double peine, tu te prendras un pain et ils porteront plainte. Autrefois on disait que les noirs n'avaient pas d'âme et qu'on devait les frapper, pareil pour les femmes...puis peu à peu c'est devenu interdit, maintenant on protège aussi les animaux, il reste les enfants pour ce défouler...ton post est une montagne d'hypocrisie !
  • Misscell (le 15/08/14 à 23H02)Pouah mais quelle horreur! Donner des surnoms aux fessees ne les rend pas plus mignonnes, c est juste une façon de s auto-congratuler. Il y a d autres façons de faire, je conseille les excellents livres de Catherine dumonteil kremer, entre autres. Je ne dis pas que je n ai jamais levé la main sur mon enfant... Mais a chaque fois que je l ai fait je me suis sentie tellement nulle après, en voyant l incompréhension chez mon enfant et sa douleur d avoir été trahi par sa maman, la personne qui est son référent, que je suis incapable de ne pas réagir. Mettre des limites n est pas synonyme de châtiment corporel... Merci tessa75 pour votre recul, ça donne envie de continuer ainsi! Lire de telles horreurs sur le site d oxybul (vous avez vu l article en dessous sur les caprices? Nan mais c'est une blague???) me donne envie de ne plus jamais être cliente de cette enseigne. Lamentable ce sujet!
  • Mathilde LEF (le 15/08/14 à 22H45)C'est vraiment une honte de publier un tel article!!! Pour moi, il n'y a pas de degré de fessée, d'excuse, de raison dès lors qu'on lève la main sur son enfant. La limite peut vite être dépassée quand on prend l'habitude de frapper!
  • melimelodie85 (le 15/08/14 à 22H10)Gloup ... Décidément ce monde m'effraie... comment apprendre à nos enfants à ne pas être violent en les "éduquent" avec violence... La "fessée pédagogique" .......! Je suis perplexe! On donne donc une fessée parce que le comportement ne correspond pas au comportement attendu... si l'enfant tape ... vous tapez? Si il tape plus fort? Vous tapez plus fort? Il y a tellement de manières de communiquer avec son enfant ... Oui vos enfants ne sont pas maltraités et il y a bien pire malheureusement. Mais vos enfants ne se construisent pas tels que les miens qui comme les vôtres ont des limites qui sont faites pr être respectées. Chez nous une sanction c est une conséquence de l acte de l enfant. Pas un geste qu on interdit de faire à nos enfants. Si on veut que nos enfants grandissent dans la bienveillance on n à pas à leur dire "faites ce que je dis mais pas ce que je fais..."
  • misstinguette lili (le 15/08/14 à 08H03)Waouhhhh mais quel violence dans tout vos propos. C'est désolant triste de voir qu'autant de gens peuvent penser de cette façon. Je souhaite souligner un point. La bienveillance ne signifie pas laxisme. Les enfants traités avec bienveillance ne sont pas les enfants délinquants. Les regles et limites ils les ont mais on les accompagne dans la vie sans fessée sans punitions et sans cri. En tout cas si je n'étais pas tombé sur cette article il ne m'aurait pas manqué.
  • Ahüde (le 15/08/14 à 01H36)Nan mais c'est une mauvaise blague nan?! Qui valide les articles avant publication chez Oxybul?! Je viens danq vos magasins car j'y trouve des jeux d'eveils et vendeuses bienveillantes... et ce que je lis ici n'a rien à voir avec de la bienveillance et du respect de l'enfant... je suis choquée! Nan mais vraiment?! La loi du commerce reste la plus balaiseenvers et contre tous nan? Les bienveillants sont sympas hein mais si on peut avoir tous les publics dans nos mag', on va pas se priver évidemment! Pas prête de remettre un pied chez vous >:(
  • lexionterra (le 10/08/14 à 23H04)Erika30 il et évident qu'il ne faut pas fesser un enfant devant tous le monde (risque d'humilliation) mais fesser ne veut pas forcément dire tabasser qu'elle violance dans vos mots (chez-vous taper veut dire:FRAPPER,COGNER,TABASSER)non la fessée n'à rien avoire avec votre pensée pour une seule raison c'est que votre confusion , fait que vous mélanger fessée et correction>punition et maltraitance à l'age de ces petits-bouts certe la fessée n'est en aucun cas éducative mais par-contre peut-être pédagogique contrairement à ce que vous penser mais elle n'est pas obligatoirement appliquable sur le champs elle peut ce faire précéder par une menace ou avertissement percutament dissuasive du type"ATTENTION"!(rester vigilent face aux pièges de la menace).
Lire toutes les réactions
mot de passe oublié

Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

Ok