Mon enfant fait des caprices...
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

La boutique

Livre Les colèresDe 2 ans à 7 ans
Livre Les bêtisesDe 2 ans à 7 ans
Livre Les gros motsDe 2 ans à 7 ans
Education et...

Mon enfant fait des caprices...

Par Oum , Maman de Rita, 2 ans

caprices

Mon enfant fait des caprices... Que celle ou celui qui ne s’est jamais senti concerné par ce titre me jette la première pierre !  Et oui, nous avons tous été, ne serait-ce qu’une fois dans notre vie de parents (im)parfaits, confrontés à une situation où l’envie insistante de renier son gamin, là tout de suite, devant tout le monde (surtout devant tout le monde), nous a effleuré l’esprit.


Vous avez oublié ce que c’était ? Ne vous en faites pas : je vous remets dans le bain, vite fait bien fait. Vous allez voir, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.

Fermez les yeux et imaginez la scène suivante... Et puis non, gardez les yeux ouverts sinon vous ne pourrez pas lire ce qui suit : 

 

Imaginez-vous dans un grand magasin de meubles suédois, de préférence à 14h, quand tout le monde a fini de déjeuner. La variante supermarché, parc, dans la rue, au resto, à la poste fonctionne très bien aussi.

 

Vous avez pris soin de discuter avec votre enfant, de lui expliquer le déroulement de l’après-midi. Vous lui avez même promis une glace s’il est sage comme une image.

Mais, pour une raison que vous ne comprenez toujours pas, rien ne se passe comme prévu : votre gamin ne veut pas décoller de l’aire de jeux, veut faire un énième tour de manège, veut absolument que vous lui achetiez ce jeu-là qui vous nargue en tête de gondole.

 

Vous avez essayé de l’en dissuader, gentiment, puis fermement. Vous l’avez menacé avec vos gros yeux ronds qui font d’habitude peur à votre conjoint (mais pas à votre rejeton). Et là, c’est le drame.

 

Votre amooour de petit cœur se roule par terre, enlève ses chaussettes et chaussures (d’habitude, il demande toujours votre aide !) et pleure toutes les larmes de son corps. Il hurle, il tape des pieds et des mains… et tout le monde dans le magasin vous regarde.

 

Colère, angoisse, impuissance, culpabilité…Tous ces sentiments se mettent à monter, à se cogner. On sent le regard des autres nous transpercer. On pense lire dans leurs pensées les jugements les plus affreux. On a qu’une envie : creuser un trou et s’y terrer avec son gosse en prenant soin de le bâillonner avant.

 

Dans ma courte vie de parent, je ne me suis jamais sentie aussi impuissante que lors d’un épisode qui ressemble curieusement à ce que je viens de vous décrire. Heureusement pour moi, ça ne s’est pas (encore) répété mais j’avoue avoir mal géré cette colère, ce caprice.

 

Je comprends que ma fille a besoin de s'exprimer, tester ses limites, nos limites en tant que parents.  Elle ne comprend pas encore que ses désirs ne sont pas (toujours) des ordres et que nous pouvons avoir des désirs différents et surtout, des impératifs qui ne nous font pas plaisir non plus. Mais devant ses pleurs, ses cris, ses hurlements, j’ai surtout senti ma propre incapacité à gérer ma colère.

 

Depuis, j’ai discuté avec d’autres parents, comme vous et moi. J’ai compris qu’il n’y a pas une seule façon de faire et que ça arrive aux autres aussi et ça, je vous assure, ça déculpabilise !  Et surtout, je vous livre en exclusivité leurs stratégies diverses et variées, testées et approuvées en situation de caprice extrême :

 

·   T’enfuir, tu ne feras pas

·   Calme, tu resteras

·   Les autres, royalement, tu ignoreras

·   En rigolant, tu le déstabiliseras

·   Le distraire en détournant son attention, tu essayeras

·   Le priver de dessin animé (ou chocolat, gâteau, ça peut marcher aussi), tu le menaceras

·   L'ignorer, tu tenteras

·   « ça arrive aussi aux autres » tu te répéteras !


Par Oum , Maman de Rita, 2 ans


Poster votre commentaire

Tous les commentaires

  • LilyAWO (le 06/10/13 à 16H07)merci pour cet article que je découvre avec soulagement parce que mon bonhomme de 3 ans, nous a fait une crise pendant près de 40 minutes ce matin parce que nous avons refusé de lui acheter une "certaine" voiture...qui fait fureur aujourd'hui auprès des enfants de son âge (son Papa venait juste de lui offrir une autre qu'il avait choisi 5 minutes avant..).. Je crois que le pire reste le regard des autres en effet. Cet homme qui était la table derrière nous et qui se permettait des commentaires à voix haute "l'éducation se perd, de mon temps c était la règle sur les doigts.. bla bla bla..". Nous sommes partis avec notre petit homme hurlant dans la poussette...Avec le recul je sais bien que bcp de parents ont connu cette situation mais quand ça se passe on se sent un peu seul au monde malgré tout!!! bon courage à toutes;-)
  • sabree (le 03/04/13 à 12H59)merci pour cet article qui déculpabilise et me fait sentir moins seule...J'avoue avoir beaucoup ri pour les chaussures et chaussettes enlevées. Je n'ai toujours pas trouver la solution face aux caprices car rien ne fonctionne. Je pense qu'un enfant de 3 ans qui fait de caprices doit chercher à exprimer des malaises plus profonds, reste à savoir lesquels et surtout comment l'en délivrer. Les caprices ne sont que des symptômes.
  • Izgood (le 19/03/13 à 00H00)Je vous invite à découvrir le livre de Jane Nelsen "La Discipline Positive", et à participer aux ateliers de parents qui ont lieu à de nombreux endroits en France aujourd'hui.
  • Oum leblog (le 11/07/11 à 23H53)A matou49: merci pour ces références ! Il est toujours intéressant de découvrir d'autres façons de faire :) Je vais essayer de me les procurer au plus vite. Oum
  • matou49 (le 30/04/11 à 16H09)alors je vais peut être à l'encontre des avis (je n'ai pas tout lu) mais pour moi j'essaie de bannir le mot "caprice"... l'enfant exprime une envie, certes de façon inaproprié mais une colère ne dure guère longtemps ("poser des limites à son enfant et le respecter de C. Dumonteil Kremer) pour moi il s'agit de lui permettre de vivre sa frustration ou sa colère (qui fait parti de tout travail de deuil(et ne pas avoir ce que l'on désire, accepter cela est une sorte de deuil). il ne s'agit pas de tout lui permettre mais d'écouter son désir ou son émotion (même si on peut se sentir embarrassé par le regard d'autrui). Je suis ok pour les conseils donnés par Oum sauf pour les menaces (c'est du chantage pour moi) et je ne veux pas ignorer mon fils ou ma fille mais l'aider ne serait ce que par ma présence. Je sais que je vais à l'encontre de beaucoup de façon de penser mais je vois les fruits que cela porte chez mes enfants (31 mois et 11 mois) et je continuerai... pour celles que cela intéresse un autre livre m'a beaucoup éclairé: "au coeur des émotions de l'enfant".
  • janique (le 21/10/10 à 16H02)bravo pour cet article très drole! tourner à la dérision un moment qui est à la base tout sauf drole est vraiment libérateur . merci. janique
  • valoulette (le 21/10/10 à 12H20)Bonjour et merci pour ces précieux conseils, mon petit bout lorsqu'il se mord la main (à défaut de se congné la tête) je le refait et ça le fait rire et hop fini le caprice, lorsqu'il se jette part terre je fais comme lui alors un grand grand merci.
  • Miss Tinguette (le 20/10/10 à 21H38)Merci pour ces précieux conseils ! J'avoue que je n'ai pas encore eu de vraie colère à gérer, mais je suis sure que cela me servira ( plutôt que prévu)!
  • l'insupportablefafa (le 20/10/10 à 06H32)c la façon la plus credible, et rigolotte surement pour eviter les catastrophes de loulou et eviter les moments de sollitude en publique! hahaha voila 7 commandements de choc mdr!
mot de passe oublié

Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

Ok