L’allaitement mixte
Participez aux prochains forums
Proposez-nous vos sujets de discussion pour animer les forums !
Participez

La boutique

Détente

L’allaitement mixte

Par Claude Didierjean-Jouveau, Animatrice et ancienne présidente de la Leche League

allaitement mixte

L’allaitement mixte ou allaitement partiel, qu’est-ce que c’est ? En quoi cela consiste-t-il ?

Claude Didierjean-Jouveau, animatrice et ancienne présidente de la Leche League nous explique ce que l’on entend par allaitement mixte et ce que cela englobe comme risques et comme modifications sur l’allaitement maternel.


Qu’est-ce que l’allaitement mixte ?

On parle d’allaitement mixte mais en fait, on devrait parler d’allaitement partiel. Un allaitement partiel signifie que l’on allaite au sein et que l’on donne aussi des biberons. La proportion de lait maternel et de lait artificiel peut être très différente selon les allaitements partiels : un biberon par jour, moitié-moitié ou plus.

Allaiter partiellement, est-ce possible ?

Oui, cela dépend cependant de beaucoup de choses. Cela dépend du moment où l’on commence à le faire, cela dépend de la femme et cela dépend du bébé. Certains bébés vont passer du sein au biberon sans que cela ne pose aucun problème, d’autres vont refuser le biberon ou se mettre à refuser le sein au bout de quelques biberons.

 

Quels sont les problèmes que l’on peut rencontrer justement ?

La façon de prendre le sein et de prendre le biberon sont relativement différentes. Beaucoup de bébés ne vont plus réussir à téter le sein une fois qu’ils vont commencer à prendre le biberon et vont donc le délaisser car cela sera trop difficile.

 

L’allaitement mixte peut-il mettre en danger un allaitement ?

Disons que si l’on commence rapidement après la naissance, c’est une bonne façon de sevrer du sein. Il faut savoir qu’à partir du moment où l’on introduit un biberon, on prend le risque du sevrage. Ce risque est maximum dans les 4 premières semaines. Plus tard, le risque n’est pas nul mais il diminue fortement.

 

Et concernant la production de lait de la mère ?

Introduire des biberons, c’est diminuer les tétées et c’est envoyer le message au corps qu’il n’a pas besoin de tant produire donc il produira moins de lait. Il y a le risque que le bébé tète moins car c’est plus difficile qu’au biberon et donc que le corps produise encore moins et cela devient un cercle vicieux.

 

En tant qu’animatrice à la Leche League, quels conseils donneriez-vous à une maman qui veut allaiter en mixte ?

Le premier conseil est d’attendre que le bébé ait quatre ou même cinq semaines pour commencer à introduire les biberons. Ensuite, je lui demanderais les raisons de cette envie d’allaiter partiellement et je chercherais avec elle les solutions qui correspondent à son cas.

 

Est-il possible de revenir en arrière ?

En matière d’allaitement, tout est possible ! Rien n’est jamais irrécupérable, il possible d’allaiter à nouveau à 100% si le bébé veut encore du sein. Il s’agit d’une question de volonté et d’énergie de la part de la maman. Il faudra faire téter le bébé au maximum et éventuellement « vider » les seins au tire-lait ou à la main car plus ils seront « vidés », plus ils produiront. Il est également possible de se faire aider avec des produits galactogènes qui aident à la relance de la lactation. Cela peut être un peu « galère » comme on dit mais tout à fait possible !

 

Propos recueillis par Marjoliemaman.

 

Retrouvez les autres articles du Dossier L'allaitement en questions :

 Allaiter en public, on tente ou pas ?

 Dans quelle position allaiter ?

 Allaiter des jumeaux, on s'y prend comment ?

 

 


Par Claude Didierjean-Jouveau, Animatrice et ancienne présidente de la Leche League


Poster votre commentaire

Tous les commentaires

  • johelle (le 16/05/13 à 20H46)merci Sylvie pour ce commentaire, je suis entierement d'accord avec cette information claire et juste de CS Didierjean-jouveau. Combien de mamans je retrouve en consultations d'allaitement qui pensaient pouvoir faire "mixte en gardant une tétée le matin et une le soir?? et bien l'allaitement ca fonctionne trés rarement comme ca... y croire c'est se méconnaitre de la physiologie de la lactation ou bien avoir des attentes irréalisables..il y a toujours des personnes pour qui ca marche mais ceux la sont trés minoritaires....Quand au fait qu'un bébé allaité fasse "ses nuits plus tards qu'un bébé au lait de vache c'est effectivement trés souvent lae cas, mais quand on sait que le mécanisme de reveil nocturne de l'enfant et une prévention de la mort subite du nourrisson , on regarde ses reveils d'un autre oeil...et oui les bébés non allaités ont plus de risque de mourrir de mort subite du nourisson. Et quand à l'argument du papa qui ne trouve pas sa place...assez, moi quand un de mes enfants veut absolument ce qu'il ne peut pas avoir je pense que c'est un caprice... alors messieurs grandissaient un peu, c'est quand meme dingue que vous vouliez faire la seule chose que la nature vous refuse ( avec le fait d'enfanter... mais là on vous sent moins intérréssés...) alors que vous pouvez baigner, masser porter caliner bisouter faire la sieste ou dormir avec votre petit, pitié, attendez 6 mois pour lui donner sa purée si vous voulez a tout pris le nourrir!!!
  • NDEYE ROKHAYA (le 05/04/13 à 01H25)JE TROUVE CE SITE IMPORTANT BECAUSE QQQQQQQQQQQQQQQQ
  • Mouetterieuse (le 18/03/13 à 13H33)Je trouve cette interview partiale. Moi je suis venue à l'allaitement mixte parce que mon bébé ne prenait pas assez au sein, il perdait du poids. Depuis que j'ai introduit les biberons, tout le monde est content : bébé et moi gardons notre moment privilégié à chaque repas et en plus le papa est associé. Mon bébé passe du sein au biberon sans problème grâce à une tétine anatomique sur le biberon.
  • Liliesa (le 17/03/13 à 18H08)Je suis d'accord avec Mathilde... Cet article informe certe mais il fait aussi beaucoup douter... On a le droit de vouloir allaiter partiellement.....!!! Enceinte de mon 3ème, je souhaite allaitée mais partiellement... Et cet article nous dirait presque que c'est voué a l'échec.... Je n'ai pas allaitée mon premier, j'ai allaitée mon second (allaitement exclusif jusqu'à 6 mois...) Le papa n'a pas trouvé sa place dans l'allaitement et ne l'a pas super bien vécu!!! Il a adoré donner le biberon a notre aîné... Voilà les raisons de mon choix... Aussi le fait qu'un bébé allaitait fait ses nuits beaucoup plus tard qu'un bébé au lait artificiel.... Alors, oui, on peut tirer son lait mais c'est franchement galère, pour le tirer, pour le mettre a bonne température ensuite.... On a le droit d'avoir nos choix et pas spécialement l'envie d'être jugée pour cela....
  • erial (le 17/03/13 à 13H30)Une possibilité qui n'est pas évoquée ici est de tirer son lait (à la reprise du travail, par exemple). Le bébé continue à être nourri au sein à la maison, au biberon à l'extérieur (quand la maman n'est pas présente), il boit toujours du lait maternel, et le corps de la maman est toujours sollicité pour produire la bonne quantité de lait, il y a donc moins de risque de sevrage non désiré. Reste le risque de confusion "sein-tétine", mais bon... C'est ce que j'ai fait pour mes deux filles (reprise du travail à l'issue du congé mat) , et j'ai pu les allaiter au-delà de leur 2 ans chacune (âge conseillé par l'OMS pour ceux/celles que ça choquerait). Ce qui est vrai, c'est qu'il faut être bien informé(e), et trouver des solutions qui conviennent à son rythme de vie.
  • sylvie christine (le 17/03/13 à 13H19)En réponse à Mathilde, je pense qu''être impartial et neutre, c'est ne pas prendre son cas pour une généralité, et ne pas penser que ce qui à marché pour nous, marchera pour les autres. Rappelé comment fonctionne l'allaitement et expliquer les risques de l'allaitement partiel est indispensable, c'est de l'information et non de la culpabilisation. Demander à un couple les raisons de leur choix, c'est pouvoir les aider à réaliser ce qu'ils souhaitent en toute connaissance de cause. Je suis une maman ayant allaité mes 3 enfants, et j'ai pu constater que chaque allaitement est différent,(ce qui à réussi avec l'un peut mettre en échec celui de l'autre...) En tant que puéricultrice soutenant depuis 20 ans des jeunes couples, j'en ai rencontré beaucoup qui se faisaient des idées fausses sur l'allaitement et qui ont échoué par manque de connaissance. Il ne s'agit de culpabiliser personne, mais au contraire, en informant et en restant disponible et à l'écoute, de les aider à réussir leur projet.
  • Mathilde94 (le 17/03/13 à 11H48)Ce commentaire est il vraiment impartial, neutre , comme il se devrait ....? J'ai allaité mon premier enfant en mixte jusqu'à 5 mois et demi, cela permet de faire partager au papa et à la famille ou aux amis ce moment sympa du biberon .... De ne pas être la seule à se lever la nuit, de pouvoir sortir sans bébé pendant une heure ou deux sans stresser .... Cette culpabilisation de la mère qui ne veut pas allaiter à 100/100 est insupportable ! " je lui demanderai les raisons ...." en plus on doit se justifier ??? Vous devriez mettre d'autres témoignages par honnêteté journalistique quand même .... en bref moi j'ai trouvé ça super , j'ai pu reprendre le travail et continue d'allaiter ... Il faut aussi y croire , et ce genre de reportage n'aide pas à se projeter ....
mot de passe oublié

Un email avec votre mot de passe vient de vous être envoyé.

Ok